MENU
 

Qui sommes-nous ?

L’Aubépin est une entreprise familiale agricole créée en 2004.
Elle s’est spécialisée petit à petit dans la multiplication des semences biologiques potagères aromatiques et florales en agriculture biologique.

Le responsable et créateur de cette entreprise est Pierre DORAND, ingénieur agricole. Il est investit auprès de multiples associations telles que paysans de nature ou encore les croqueurs de carottes. Matthieu Dorand, le fils de la famille, s’occupe de toute la partie préparation de commandes et relation avec les clients. C’est lui que vous aurez au téléphone pour toute question !

Les membres constituant l’équipe changent au cours des années et saisons. Ici, place à l’équipe automne 2020 !

Que faisons-nous ?


L’entreprise multiplie et sélectionne des semences de variétés potagères aromatiques et florales selon l’esprit et le cahier des charges de l’agriculture biologique.

Les savoir-faire que nous valorisons sont donc la multiplication, la sélection et le tri de ces même semences. Nous élevons tout ce que nous produisons pour vous proposer une gamme d’environ 100 produits que nous connaissons tous parfaitement. N’hésitez pas à nous questionner sur celle-ci. Parler de nos plantes est une véritable passion !

Comment travaillons-nous ?


Nous avons une gamme de semences biologiques disponibles dont vous trouverez la liste sur le site. 

Les productions de semences peuvent être contractualisées individuellement au cas par cas selon les demandes. Les cultures sont pour la plupart conduites sur place à Briollay en Anjou. Selon les nécessités d’autres cultures sont placées sous contrat auprès d’agriculteurs multiplicateurs.

Les équipements :
Le site compte 4,5 ha cultivables et irrigables, ainsi que 2000 m2 de serres froides. Pour assurer les isolements, des cages de pollinisation sont utilisées en plein champ et filets “insect proof” dans les serres. Un atelier abrite le matériel de séchage, battage, triage et stockage. Une chambre climatisée est consacrée au stockage de nos semences biologiques.

On parle de nous :

Article ouest france du 7mars 2021